Note de mise en scène et dramaturgie

Une tente...

De-ci de-là, des fentes, des ouvertures dans la toile

Les spectateurs lorsqu’ils y glissent leur tête deviennent voyeurs-figurants

 

Le spectateur-voyeur découvre à l’intérieur une loge de fortune

Une table, des tabourets, des malles, des corsets, des plumes, des costumes pailletés,

Une ambiance de loge de music-hall début XXe

Très féminine

Il observe par le trou de sa lorgnette ce lieu souvent fantasmé qu’est la loge, un point de mire sur les âmes et les corps de femmes artistes de 1900, une loupe sur les blessures et les rancœurs, les rêves secrets, les secrets d’alcôve, et les secrets de Polichinelle.

Dans cet espace intimiste, sur les pans de toiles peintes, les spectateurs-figurants se découvrent camarades de scène ou miroirs-confidents de ces trois femmes qui devant eux se dénudent, se griment, changent de peau au grès des numéros que les spectateurs ne pourront voir.

 

Le spectacle de music-hall dans lequel se produisent les artistes de cette loge est une suite de numéros de cirque, de pantomimes, de chants et de danses.

Ce spectacle tout autant que son public venu s’encanailler et se divertir, restent imaginaires, suggérés seulement par le mouvement d’entrée et de sortie des loges et un univers sonore très présent. «...Une rumeur d’orchestre étouffée, veloutée, des pas légers, une voix d’enfant quelquefois à travers la cloison, la palpitation extrêmement discrète d’une ruche en travail...» Conférence à l’artistique - Colette -

 

Dans la loge les personnages, la Bastienne, Lola et Irina se préparent sans pudeur pour leurs numéros de Femme Forte, de chanteuse réaliste, de danseuse de cancan, de dresseuse de puces, d’artiste de pantomime et à dévoiler leurs nudités...

Dans l’espace scénique qu’est la loge, Isa, l’acrobate, Virginie, la marionnettiste et Jenny la comédienne doivent mettre à nu, dévoiler leur personnage, avec pudeur. Donner à voir l’invisible fantasmé, toute l’ambiguïté est là... Jouer avec les disciplines artistiques de la scène du music-hall pour évoquer l’intimité de ses femmes dans leur loges.

La danse, le geste, la pantomime, l’acrobatie, la chorégraphie d’objets, la musique, la langue de Colette, les rythmes lents ou effrénés du music-hall au service de l’imaginaire et de la sensibilité des loges. 

Association Chap' de Lune

Mairie de Vasles, 1Bis, place du 25 Août,

79340  VASLES 

chapdelune@gmail.com

Chargée de diffusion: Noémie Pihouée

                                                                                                              06.03.20.35.23

 

 

Nous contacter : ICI