"Adieu trapèze"

Solo de théâtre physique de Isa Munoz

Note d'intention de mise en scène, Hélène Vieilletoile

            « Je connais le travail d’Isa depuis 2005 mais c’est en 2017 que nous avons collaboré pour la première fois puisque j’ai mis en scène « L’Alcazar, l’envers d’un music hall ». Je suis heureuse de pouvoir développer cette aventure artistique sur un projet où elle a envie de laisser tomber ses mues en s’emparant d’un nouveau langage (pour elle) et d’une théâtralité forte.

            Sa dimension spectaculaire ne s’est pas envolée avec son trapèze, au sol la puissance de cette comédienne qui se/nous raconte la résilience et s’ancre dans le vivant m’intéresse car elle parle de nos moteurs, de nos désirs, de notre possibilité de faire bouger le monde à notre rythme. Isa a l’insouciance du Clown et la détermination de la trapéziste, la force de la porteuse et la fragilité de l’artiste qui au milieu de sa carrière ne négocie pas avec le virage qu’elle doit prendre.

            Isa a toujours assumé son corps « différent » En général, dans le monde du cirque la femme est fine, légère et souriante…

Isa n'a toujours eu que le sourire.

Elle a mis en avant, dans les différents personnages qu’elle a interprétés tout au long de sa carrière, sa rondeur et donc sa différence, mais surtout sa féminité. Depuis maintenant une vingtaine d’années, elle explore son côté glamour en mettant en avant ses courbes et ses formes.

 

            Aujourd’hui, elle a 40 ans, son corps lui parle, elle doit mettre le cirque entre parenthèse  car la reconversion est arrivée. Son corps crie et dit stop !

            Toute sa vie elle a associé le travail du corps à l’endurance, l’effort, l’épuisement, un corps d’acrobate où l’exploit technique révèle l’artiste et avec toujours en toile de fond la séduction. Il s’agit d’apprendre à faire parler ce corps sans le tordre, sans brutalité, laisser tomber l’armure, il va falloir réapprendre à séduire à 40 ans sans paillettes  … est-on aussi séduisant(e) sans l’admiration qu’on nous porte ?

Quand elle regarde les femmes qui ont jalonné son parcours, la réponse est évidente : la séduction ne dépend pas de l’exploit.

Comme dans un parcours initiatique de (re)conquête d’elle-même, elle va à travers les autres et la valeur qu’elle leurs porte questionner sa vraie nature, son essence, elle va se « corpsprendre ».

Pendant 20 ans elle a été un support de projections du désir des autres, aujourd’hui elle veut  redistribuer les cartes et de nous séduire avec de nouvelles armes peut-être, de façon inattendue certainement.

 

 

            Quand j’ai demandé à Isa de me donner à chaud la liste des Figures-repères Féminines de sa vie, elle m’a cité en vrac : Marilyn Monroe, sa cousine Eva, Juliette (la chanteuse), sa grand-mère Juliette, Jeanne Moreau, Dalida, Colette, Jessica Rabbit, Eve (du célèbre duo Adam et Eve), les suffragettes, les Pussy Riots, Joséphine Baker, Maritxu (la maman de Marco son copain d’enfance), Vanessa Paradis (pour le premier plan de La Fille sur le pont), Edith Piaf, sa Maman Momo (parce que sinon elle va avoir des problèmes…), Cass Eliot (pour avoir refusé de signer avec un producteur car il lui imposait de perdre 30 kilos)

            On imagine ces personnages-repères suspendus en fond de scène sur un portant à costumes qui traverserait le plateau de jardin à cour.

On imagine des costumes dans le public et on imagine aussi faire jouer les « costumes »  du public.

 

            Des vêtements qui habilleraient Isa tout au long de sa vie, comme un bal où un jeu de rôles plaçant ainsi le spectateur dans un puzzle où tout le monde tente de recoller les morceaux. »

"numéro de trapèze la vampe" création 2006
"numéro de trapèze la vampe" création 2006
"Et elle, duo de trapèze en solo" création 2007
"Et elle, duo de trapèze en solo" création 2007

L'histoire :

 

Une comédienne sur scène… enfin non, une circassienne… non, une ancienne circassienne… non, une femme artiste d’une quarantaine d’année.

Elle va raconter… non, danser… enfin non, sauter, courir, rouler, rire ou crier… non, elle va se raconter à travers les femmes de sa vie.

Non, les femmes de sa famille, la mère, la sœur, la cousine ou la grand-mère enfin oui mais pas seulement…

Ses idoles aussi, bien sûr Maryline Monroe pour son glamour, Cass Eliot pour son corps tant assumé ou Simone Veil pour son engagement politique… mais aussi  les visages, les sourires, les rides de toutes les femmes du monde.

Elle va se confier, réfléchir pour raconter son histoire grâce à toutes ces figures féminines. Comment elle s’est construite, elle.

Elle va parler du corps de la femme séduisant ?  vieillissant ? En utilisant son corps en dansant ou suspendu à un portant.

Quelle(s) femme(s) sommes nous ??? Tou(te)s.

Isa Muñoz (la comédienne)

"L'Alcazar, l'envers d'un music-hall" création 2017
"L'Alcazar, l'envers d'un music-hall" création 2017

La scénographie :

 

L’élément principal du décor serait un portant à vêtements (aussi grand que la scène) sur lequel Isa pourra changer de costumes à volonté et également évoluer dessus (tel un agrée de cirque).

 

 

La scénographie sera légère car l’envie de pouvoir le jouer absolument partout est très présente dans l'équipe. Nous souhaitons pouvoir le jouer dans les théâtres, mais aussi dans des salles des fêtes, sous chapiteau, dans une église, dans des maisons de retraite ou plus atypique encore. L’idée est d’emmener notre bulle d’intimité partout et de la recréer.

"Est ce que tu m'aimes?" création 2010
"Est ce que tu m'aimes?" création 2010

Médiation culturelle :

 

Collectage :

En début de création, des temps de collectage seront à prévoir avec des groupes de femmes de différents âges, de cultures étrangères ou d’enfants. Un questionnaire sera proposé sur le thème de la séduction et du corps qui vieilli. Des discussions et réflexions seront mis en place par petits groupes.

Ensuite je mettrais des séances d’écritures en place pour transformer et m’approprier ces récits.

 

Présentation d’étape de travail :

En fin de période de résidence, une présentation d’une étape de travail sera proposée et une discussion avec le public pourra suivre pour échanger sur leur ressenti.

 

Atelier :

 

Des ateliers pourront être proposés pour des groupes d’enfants, collégiens, lycéens ou adultes. Selon les lieux et la présence de la metteur en scène, de la chorégraphe ou de l’artiste différentes disciplines pourraient être proposées (théâtre, danse et cirque).

"Rita et Malone" création 2012
"Rita et Malone" création 2012

L’équipe artistique :

 Isa Muñoz : Circassienne et comédienne

 

Helene Vieilletoile : Metteur en scène

 

Carmela Acuyo : Chorégraphie

 

Erwan Crehin : Technicien lumière

 


 

Accueil en résidence :

 

La maison des 3 quartiers (86), le théâtre des chimères (64), le théâtre de la chaloupe (79), le centre culturel des Salorges (85), Le Prato (59), Cap sud (86), mairie de Rouillé (86) et de Vasles (79), Espace Agapit (79), le moulin des marais (79), festival HF (86)